Après une poliomyélite

La poliomyélite est une maladie infectieuse, couramment appelée polio. Elle implique un virus qui ne provoque généralement qu’une maladie bénigne. Ce dernier peut être transmis par l’intermédiaire des doigts, de l’alimentation, et, parfois, par les voies respiratoires.

Chez la plupart des patients atteints, aucun symptôme ne se manifeste. Les autres, après une période d’incubation de quelques jours, peuvent être sujets à une fièvre, des maux de gorge, des céphalées et des vomissements. Dans certains cas, la poliomyélite peut se révéler grave : les patients présentent alors des symptômes de méningite qui évoluent rapidement vers une paralysie des muscles.

Il n’existe à ce jour pas de thérapie médicale efficace pour soigner la poliomyélite mais des traitements permettent de lutter contre ses symptômes. Dans le cas de paralysies, une physiothérapie est essentielle pour empêcher toute lésion musculaire pendant l’activité du virus. D’autres moyens tels que les orthèses permettent également d’accompagner les patients afin de les aider à retrouver leur mobilité.