Marche physiologique optimisée (OPG)

Qu'est-ce que la marche physiologique optimisée (OPG) ?

Quelles que soient vos activités, la meilleure façon d'avancer reste la marche physiologique. Nos genoux Genium et Genium X3 proposent de reproduire à l'identique cette dernière grâce à l'intégration de la fonction « Marche physiologique optimisée », dite OPG (Optimized Physiological Gait). Cette technologie vous offre une marche quasi-naturelle tout en vous assurant un confort optimal, indépendamment de la nature du sol que vous foulez ou de la vitesse de marche que vous adoptez.


Confiance

La fonction OPG apporte une sécurité optimale sur les terrains accidentés, dans les escaliers ou sur les rampes, et lors de la marche à reculons.

Endurance

La fonction OPG adapte intuitivement la vitesse de marche de l'utilisateur, offrant ainsi une économie d'énergie et une endurance accrues.

Indépendance

La fonction OPG permet un cycle de marche quasi-naturel, l'utilisateur avance ainsi de manière physiologique, sans attirer les regards.


PreFlex

Une préflexion physiologique à commande électronique très douce fléchit l’articulation de genou de 4° lors de la pose du talon. La force de réaction du sol se transforme ainsi en mouvement vers l’avant et le choc de la pose du pied est amorti efficacement. En outre, cela permet un contact plus rapide et plus sûr du pied prothétique et favorise sensiblement la flexion en phase d’appui.

Contrôle adaptatif en phase d’appui

Le genou dispose d’une commande intelligente en temps réel pour les mouvements de flexion et d’extension en phase d’appui. Les résistances à la flexion et l’extension s’adaptent automatiquement aux forces appliquées sur le genou. La résistance à la flexion en phase d’appui est fonction des mouvements de l’utilisateur, du sol ainsi que de l’inclinaison.

Contrôle dynamique de la stabilité

Le point de commutation entre la phase d'appui et la phase pendulaire est déterminé par une méthode brevetée de reconnaissance des situations que vous rencontrez. Le genou détecte ainsi la marche à reculons, le port d'objets lourds, ou encore l’utilisation d’aides à la marche.

Contrôle adaptatif de la phase pendulaire

Le mouvement pendulaire de la jambe est réglé à une flexion de 65°, indépendamment de la vitesse de marche. Si l’utilisateur marche lentement, il gagne en dégagement par rapport au sol. S’il marche vite, cela empêche un dépassement d’amplitude vers l’arrière et un mouvement pendulaire trop tardif vers l’avant. De plus, la régulation contribue fortement à éviter les chutes dans les situations critiques.



Faites la différence