08/12/2017

Rencontre avec René Mistral

Si vous n'avez pas pu vous rendre sur le salon ISPO-France et rencontré René Mistral, patient démonstrateur présent sur notre stand, il n'est pas trop tard pour faire sa connaissance !

Passionné de vélo depuis l'âge de 16 ans, René Mistral se destine à une carrière dans le cyclisme. À la veille de devenir professionnel, un accident durant un entraînement anéantit ses ambitions. Amputé fémoral de la jambe droite, il ne retrouve l'envie de pédaler qu'onze ans plus tard. Un challenge de taille l'attend alors : recouvrer l'équilibre sur un vélo. Il peut compter sur le soutien de son ami Fulbert Testi qui l'aide à se remettre en selle.

En 1981, sa persévérance l'amène à se lancer dans sa première course cycliste handisport, organisée en Savoie. Il parvient à relever le défi mais prend conscience à ce moment-là du travail à fournir pour espérer être à la hauteur de ses compétiteurs. Il passe donc de deux à trois entraînements par semaine et parvient à revenir dans la course cycliste de haut niveau, cette fois-ci au sein de la Fédération Française Handisport.

Pendant 14 ans, René enchaîne les championnats nationaux et internationaux : il remporte deux titres de Champion de France sur route (1984 et 1985), un titre de Champion de France sur piste (1992) et un titre de Champion du monde en Autriche (1987). Il participe aux premiers Jeux paralympiques de cyclisme à Séoul (1988) où il termine cinquième. Il se lance dans des courses de renom telles que la Marmotte, le Tour du Limousin et certaines étapes du Tour de France. Il est devenu, au fil des années, un athlète handisport émérite. À ce titre, il reçoit en 1998 la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports qui récompense les personnes qui se sont distinguées d’une manière particulièrement honorable, notamment au service de l'éducation physique et des sports.

De ces années, il garde des souvenirs inoubliables : « L'hymne national entonné lors de mes victoires en France et à l’international, la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Séoul et ses 80 000 spectateurs, ainsi que les Jeux du Commonwealth en Australie (1991) où une équipe européenne avait été invitée à concourir ». Il revient d'ailleurs de ces derniers avec une médaille d'or (épreuve du contre la montre) et d'argent (épreuve sur route).

Son chemin est également jalonné de nombreuses rencontres : Bernard Thevenet, Lucien Van Impe, tous deux champions du Tour de France, ou encore Raymond Poulidor qui a été son coéquipier sur les Gentlemen de Nazelles-Négron (37). Il conserve en outre « des souvenirs impérissables d’après-course, avec mes adversaires et amis ».

Aujourd'hui à la retraite, René n'en a pas moins perdu son dynamisme. Même s'il reconnaît s'aider d'une assistance électrique pour gravir les cols, il continue d'enfourcher son vélo deux fois par semaine pour son plus grand plaisir ! Fort de son expérience, il encourage les personnes en situation de handicap à rebondir en se tournant vers le sport : « La Fédération Française Handisport présente un panel de disciplines où chacun peut trouver sa place ».

Retrouvez le parcours de René dans son livre Jambe de fer écrit avec Jack Lesage et préfacé par Raymond Poulidor.