Égalité professionnelle

La loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 fait de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes une obligation de résultat pour les entreprises.

Cette loi impose notamment aux entreprises de mesurer chaque année leur index de l’égalité professionnelle femmes-hommes, afin d’évaluer l’égalité salariale entre les femmes et les hommes dans les entreprises.

Sous la forme d’une note sur 100, cet index se compose de cinq grands critères :

  • l’écart de rémunération femmes-hommes,
  • l’écart de répartition des augmentations individuelles,
  • l’écart de répartition des promotions,
  • le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé maternité,
  • la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Conformément aux obligations de transparence fixées par cette loi, les entreprises de plus de 250 salariés doivent publier cette information.

En 2020, le groupe Ottobock France obtient une note globale de 84/100, avec un score de :

  • 36/40 à l’indicateur sur l’écart de rémunération femmes-hommes,
  • 20/20 à l’indicateur de répartition des augmentations individuelles,
  • 15/15 à l’indicateur sur l'écart de répartition des promotions,
  • non calculable sur 15 à l’indicateur sur le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé maternité (pas d’augmentation collective en 2020),
  • 0/10 à l’indicateur sur la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.