Thérapie

Pendant la guérison de votre moignon, vous pouvez vous préparer à votre séjour en centre de rééducation grâce à quelques exercices spécifiques que votre médecin et votre kinésithérapeute peuvent vous montrer. Des exercices de respiration ainsi que de légers mouvements peuvent quant à eux contribuer à stabiliser le système circulatoire. Ces gestes vous assurent un appareillage rapide et sans problème, de sorte que vous restez mobile et actif(-ve).


Positionnement correct du moignon

Rester immobile longtemps après l'opération s’avère difficile. Vous ne pouvez pas vous retourner seul(e) dans votre lit, et êtes assisté(e) par le personnel infirmier qui vous aide à vous repositionner plusieurs fois par jour. Ce repositionnement vous soulage des douleurs et empêche également l'apparition de plaies de pression. Il est également important que votre corps adopte une bonne posture afin d’éviter que les muscles et les articulations du moignon ne s’atrophient ni ne se raidissent. Si vous êtes couché(e) sur le dos, vous ne devez pas le caler sur un oreiller. Lorsque vous êtes assis sur le lit ou dans un fauteuil roulant, ne le laissez pas non plus pendre. Si vous ne suivez pas ces instructions, votre moignon peut perdre en mobilité et vous contrôlerez alors difficilement votre future prothèse.

Contractures musculaires

Sollicitation du moignon

Exercices d'étirement


Exercices de mouvement

S'asseoir seul(e) dans son lit et passer dans un fauteuil roulant ne sera probablement pas chose aisée au début. Mais avec les conseils de votre thérapeute et un peu de pratique, vous y parviendrez. A l’hôpital, les lits sont généralement dotés de poignées que vous pouvez utiliser pour vous soutenir. Lorsque vous vous lèverez pour la première fois, attendez-vous à être déséquilibré(e), votre corps n’étant pas encore habitué à l’absence de votre membre manquant. Un déambulateur ou tout autre aide technique peut, dans un premier temps, vous aider à garder votre équilibre.

Renforcement musculaire

Pour préparer votre corps en vue de la rééducation, il est fortement recommandé de faire des exercices de renforcement musculaire (torse, bras et jambes). Ces derniers peuvent être effectués avec des poids, en position couchée, assise ou debout. Vous devez également solliciter votre moignon. Ces exercices empêchent l'enraidissement des muscles et des articulations. Familiarisez-vous également avec des schémas de mouvements auxquels votre jambe amputée n’est pas habituée. Votre médecin ou kinésithérapeute est à-même de déterminer quels exercices sont les plus appropriés et vérifie que vous les faites correctement.