Entraînement à la marche

La rééducation vous prépare de manière optimale à vivre avec votre prothèse. Elle vous permet de retrouver force, endurance et coordination grâce à une kinésithérapie ciblée et vous apprend à utiliser votre prothèse avec un entraînement à la marche spécifique.
Le programme de rééducation est également adapté aux composants prothétiques utilisés. Par exemple, dans le cadre d’une amputation transfémorale, la compréhension du fonctionnement du genou est essentiel. L’apprentissage doit donc combiner les séquences de mouvements aux fonctionnalités de votre prothèse.

Rééducation
Thème associé
Autres thèmes

Chaussage et retrait de la prothèse

Avant de marcher avec votre prothèse, vous devez apprendre à la chausser et la retirer correctement. Il existe différentes façons de le faire, en fonction du type de prothèse et des caractéristiques de votre moignon. Votre thérapeute ou orthoprothésiste vous montrera la méthode la plus adaptée à votre profil. Vos proches vous aideront peut-être au début, il est donc nécessaire de les inclure dans le processus de rééducation. Néanmoins, avec un peu de pratique, vous devez à terme pouvoir réaliser vous-même ces mouvements.

Chaussage d'une prothèse tibiale avec valve à dépression et gaine d'étanchéité

Chaussage d'une prothèse fémorale avec un manchon à accrochage distal


S’asseoir et se lever avec une prothèse

Une fois que vous savez chausser et retirer votre prothèse, vous devez apprendre à vous asseoir et vous lever.
Dans le cas d’une amputation transtibiale, vous devez vous appuyer sur vos deux jambes, que vous soyez debout ou assis.
Dans le cas d’une amputation transfémorale, une articulation de genou avec assistance à l'assise permet de vous appuyer sur vos deux jambes lorsque vous vous asseyez.
Dans les deux cas, il en résulte un soulagement significatif du membre controlatéral, ce qui aide à prévenir les problèmes prématurés dus à des contraintes excessives.

Marcher sur des surfaces planes

Une fois que vous êtes suffisamment à l’aise avec votre prothèse, vous pouvez commencer à vous entraîner à la marche. Cette étape vise à améliorer l’équilibre et la coordination, à maintenir une charge suffisante sur la prothèse et redresser le bassin et le haut du corps. Votre thérapeute continue également à vous faire travailler sur le renforcement musculaire, indispensable à une posture stable du corps pendant la marche.
Tout d'abord, vous apprenez à déplacer votre poids et à vous tenir sur une jambe entre des barres parallèles, en évitant autant que possible de supporter tout votre poids avec vos bras et votre membre controlatéral. Dès que vous y parvenez, vous commencez les premiers exercices sans barres parallèles. L’objectif est de réduire progressivement l'utilisation des aides à la marche dont vous pourriez avoir besoin au début, grâce à une combinaison de techniques de marche et de renforcement musculaire du torse.
Ces exercices de marche sont encadrés par votre thérapeute qui s’assure du bon déroulé du pas. Au départ, il se tient toujours à vos côtés pour vous aider. Progressivement, vous n'avez plus besoin d'une telle assistance.
Une fois que vous maîtrisez la marche sur un terrain plat, vous pratiquez également la marche sur d’autres surfaces diverses et variées.

Marcher dans les escaliers et les rampes

Notre quotidien est fait d’obstacles : trottoirs, escaliers, rampes, etc. Sécuriser votre marche est donc une priorité sur laquelle vous travaillez avec votre thérapeute durant l’entraînement à la marche Les composants de votre prothèse déterminent quelle technique de marche vous convient le mieux.